Maison de village, chalet, maison, ferme, appartement à vendre en Haute-Savoie (74), Cranves Sales, Fillinges. Proches Genève, Frontière Suisse et France Voisine.

Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

L’immobilier de montagne a toujours la cote ! Et les acquéreurs ont changé de profil

Publié le
L’immobilier de montagne a toujours la cote ! Et les acquéreurs ont changé de profil

L’Insee recense 3,2 millions de résidences secondaires en France dont un quart serait en montagne. Bien entendu les acquéreurs recherchent des stations facilement accessibles depuis chez eux. Pour les étrangers, Britanniques en tête, ce sont les stations proches de l’aéroport de Genève qui ont la cote. Et qui dit acquéreurs étrangers, dit achats d’appartements spacieux et de chalets. Les étrangers sont représentés en majorité écrasante par les Britanniques, suivis par les Suisses et les Belges. Donc pas “d’effet Brexit” pour le moment. Acheter dans les stations de montagnes françaises est un moyen pour les anglais de placer leur argent dans la zone euro.

La jeune génération investit, elle, dans de petites surfaces. Les quinquas et sexagénaires achètent de grandes surfaces et des chalets, pour accueillir la famille et un jour peut-être s’y installer définitivement et utiliser leur bien immobilier en montagne comme résidence principale.  Pour les séniors, c’est différent, ils recherchent le côté pratique et optent plutôt pour des pied-à-terre, en ciblant les deux pièces ou studios. En effet, ces petites surfaces sont faciles à entretenir et rapides à ouvrir et fermer.

Pour l’ensemble des acquéreurs, le critère n°1 reste le confort, et ceci est vrai pour toutes les surfaces ! Même les studios ! L’important est d’avoir une impression d'espace, et d’agencer sa petite surface : ainsi, des propriétaires achètent des studios prévus pour deux et les transforment en "suite".  Le type de bien qui a le plus le vent en poupe et le 4 pièces avec 3 chambres et un séjour. 

Enfin, les propriétaires de résidences secondaires gardent moins longtemps leur bien à la montagne qu’auparavant car ils sont moins attachés que leurs parents à la station. De plus, les modes de vie et de vacances ont changé : on voyage plus que dans les années 1970.

https://www.boursier.com/actualites/economie/immobilier-de-montagne-les-proprietaires-changent-de-profil-et-de-gout-42380.html

Schmidhauser & Cie